Galerie Anaphora Paris | Eric Robert-Aymé
15951
page-template-default,page,page-id-15951,cookies-not-set,_masterslider,_msp_version_2.25.4,ajax_leftright,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Eric Robert-Aymé

Né en 1958, dessinateur autodidacte initié à la gravure en taille-douce au début des années 80, se consacre d’abord exclusivement au burin, puis façonne petit à petit son écriture poétique en faisant souvent appel aux procédés dérivés de l’eau-forte et de la manière noire.
Membre du groupe à géométrie variable “Le Signe et la Marge”, Sociétaire du Salon d’Automne, de “Print Europe” et de “La Gravure contemporaine”, il a participé pendant une trentaine d’années à de nombreuses expositions de groupe en France et à l’étranger.
_
“C’est en ces termes que Jean Milbergue définit le climat onirique de ce “rêveur – graveur – alchimiste” : Eric Robert-Aymé a pour première motivation la curiosité de découvrir de nouvelles contrées nées du jeu de son burin et de l’eau forte. Les images ainsi gravées lui viennent d’une relative facilité à se laisser dériver dans le monde imaginal, aux confins de la matière et de la lumière. Les gravures d’Eric
Robert-Aymé n’appartiennent à aucun monde connu. Les ordres de la nature s’y mélangent, du végétal au minéral, de l’animal au fossile. Un trouble puissant de la vision s’y organise, mis en valeur par la structuration des cadrages, les ruptures de composition, la lutte absolue que se livrent l’ombre et la clarté.
L’occasion est donnée avec les gravures récentes de percevoir les directions explorées depuis les compositions des années précédentes. On y découvre l’usage de l’eau-forte en contrepoint du burin, la concision et l’expressivité des petits formats où la matière et les lumières s’enchevêtrent. Pierres, terre, fossiles, écritures, autant de sujets dont la gravure rend compte, évoquant à travers eux et à leur insu, le mouvement, l’espace, la substance même de la vision…” Nouvelles de l’estampe – 2000
_
Sociétaire du Salon d’Automne (Paris), de la Gravure Contemporaine (JGC, Paris), du « Signe et la Marge » et de la Fondation Taylor (Paris), Eric Robert-Aymé a participé à la plupart des Salons français consacrés à l’estampe, à de nombreuses expositions de groupe en France et à l’étranger (Angleterre, Suisse, Espagne, Italie, Monaco, Suède, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Malaisie, Corée, Japon, Chine, Egypte, Canada, et a exposé personnellement à Dijon, Pessac, au Musée Denon (Chalon sur Saône, 1992), à Chamalières, à la Fondation Taylor (Paris,1997), au Musée Gorsline (2009).
_
Les gravures d’Eric Robert-Aymé ont été éditées par les sociétés et associations Vogel (Dijon), Idémédia, Pointe et Burin, Trace, APOGEE, L’empreinte (Lyon), Gravures (Strasbourg), Atelier Contraste (Fribourg-Suisse), L’Estampe Originale et La Jeune Gravure Contemporaine ; ont fait l’objet d’acquisitions(Bibliothèque Nationale, Musée Denon, Musée Jenisch/Vevey (Suisse), AMAC/Chamalières, Galerie Michèle Broutta) (Paris), figurent dans des collections particulières (France, Belgique, Angleterre, Allemagne, Suisse, USA, Chine…), et ont été publiées dans La Gravure Contemporaine (M.J.Solvit, 1996).
_
Distinctions : 1er Prix Trace-Idémédia, Paris (1987)
1er prix de gravure/Grand Prix de France des arts plastiques (1988)
Prix de technique, biennale de Lubin/Pologne (1989), Sélection Grav’x (Galerie Michèle Broutta, Paris 1989 et 97)
1er Prix Contraste, Fribourg/Suisse (1992)
Prix de la ville de Bayeux (1993)
Prix Paul Gonnand 99, Fondation Taylor
Prix “jeune gravure 99” du Salon d’Automne (Paris)
Prix de gravure, Salon de St-Pierre les Nemours (2004).
Après une quinzaine d’années de « retraite » Eric Robert-Aymé participe à nouveau depuis 2017, à des expositions de groupe, exclusivement à la Galerie ANAPHORA, rue Maître Albert (Paris) : « Petits formats pour Grands voeux 2017 », « Petits formats pour Grands voeux 2018 » « Passage et Polyptyque » et Portfolio IV des Editions Anaphora (2018), « Paysages entre Rêve et Réalité » « D’un Passage à l’autre » et « Petits formats pour Grands voeux 2019 » (2019).